Concertation, En immersion

Quand les habitants font entendre leur voix

A Miramas, dans les Bouches-du-Rhône, les habitants du Maille I et du Mercure ont été associés au projet de transformation de leurs quartiers. Retour sur un exemple réussi de co-construction.

Vu dans en villes, le mag de l'anru

Publié le

Un projet urbain et social

A Miramas, le projet de renouvellement urbain des quartiers Maille I et Mercure prévoit la (re)construction de 250 logements la création d’une trame piétonne vers le centre-ville, la construction d’un centre social et le déplacement d’une école. Pour élaborer ce projet, la Ville a été accompagnée par une agence d’études urbaines et sociales, L’Adéus et notamment par Maxence Moreteau, sociologue et urbaniste qui a organisé la concertation avec les habitants du quartier.

« L’enjeu était de mettre le programme urbain au service d'une dynamique de transformation sociale – et non l’inverse – en considérant les habitants comme acteurs du processus et producteurs du projet », Jérôme Marciliac, directeur du service de Miramas.

Et si vous aviez une baguette magique ?

Pendant 18 mois, de 2016 à 2018 les habitants du quartier ont été invités à une trentaine d’ateliers collectifs, fédérant habitants et acteurs institutionnels/professionnels. La première étape a été consacrée au diagnostic du cadre de vie existant… Puis les habitants ont été invités à imaginer l’avenir avec une invitation toute simple : « Et vous, si vous aviez une baguette magique, vous feriez quoi pour votre quartier ? » Ensuite, les habitants sont passés du rêve au concret à travers un exercice collectif de programmation urbaine. « Cette étape est cruciale mais c’est aussi la plus délicate car c’est le moment où les préoccupations individuelles peuvent prendre l’ascendant sur les ambitions partagées, notamment quand le projet implique des destructions de logements. »

Une concertation qui se poursuit

Les discussions ont abouti à une synthèse de l’ensemble des compromis et le projet a finalement été validé en octobre 2018. Avec la signature de la convention ANRU, en décembre 2019, la transformation du quartier est entrée en phase opérationnelle mais la dynamique de concertation va se poursuivre. « Tout au long de ce dispositif hors du commun nous avons tissé des liens avec certains habitants qui se sont particulièrement impliqués. »

 

De la consultation à la co-construction
L’engagement des habitants dans l’élaboration et la mise en place des projets de territoire a toujours été considéré comme un enjeu déterminant de la réussite de la politique de la Ville. Depuis quelques années l’implication des habitants est de plus en plus ambitieuse. Plus qu’une consultation, on parle aujourd’hui de concertation voire de co-construction. En 2014, la loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine a entériné cette évolution avec la mise en place de conseils citoyens dans tous les contrats de ville et d’une « maison du projet » pour chaque projet de renouvellement urbain. Les conventions signées dans le cadre du Nouveau Programme de Renouvellement Urbain comportent toutes un article dédié à la participation des habitants.

 

Quartier La Maille - Miramas (13)

Le magazine de l’ANRU