Sondage

L'ANRU dévoile un baromètre sur la vie dans les quartiers populaires

À l’occasion des Journées d’échanges du renouvellement urbain (Jéru) qui se tiennent le 1er et le 2 juillet dans un format 100 % digital, l’ANRU a réalisé avec l’institut Harris Interactive un baromètre d’opinion pour mettre en perspective les travaux et débats avec les attentes des habitants.

Publié le

Quel regard les habitants portent-ils sur leur territoire de vie ? Quelles attentes expriment-ils à l’égard des pouvoirs publics et quelle vision ont-ils des enjeux associés à la mixité sociale ? Les résultats de l’enquête réalisée avec l'institut Harris Interactive ont été présentés ce jeudi 1er juillet. Vous pouvez consulter, en annexe, le rapport complet.

Un regard positif des habitants de QPV vis-à-vis de leur quartier

  • Les habitants des QPV sont presque autant attachés à leur quartier que l’ensemble de la population vivant en France (68 % contre 75 %).
  • 8 habitants des QPV sur 10 sont satisfaits d’habiter dans leur commune.
  • Plus de 2 habitants de QPV sur 3 trouvent la situation bonne dans leur quartier (68 %)
  • Les habitants des quartiers prioritaires ont des attentes plus marquées envers les
  • pouvoirs publics quant à la rénovation de leur quartier
  • 79 % souhaitent plus de place aux espaces verts et à la végétalisation (+16 points que les habitants France entière)
  • 74 % estiment qu’il est prioritaire de démolir des logements dégradés et reconstruire des logements plus adaptés (+22 points que les habitants France entière)
  • 69 % estiment qu’il est prioritaire de rénover ou construire des équipements publics (écoles, médiathèques, crèches…) (+18 points par rapport aux personnes vivant en France)
  • Globalement, les habitants des quartiers prioritaires comme l’ensemble de la population vivant en France, jugent majoritairement qu’il faut agir prioritairement en matière de santé, d’éducation et de sécurité pour améliorer la vie dans leur quartier.

 

La mixité sociale, un idéal à rechercher pour la majorité des Français

Plus de 7 Français sur 10 estiment qu’il est prioritaire de mieux équilibrer la mixité sociale dans le pays.

  • En revanche, moins d’1 personne vivant en France sur 2 estime que c’est une priorité dans leur commune ou quartier. Cette attente de mixité sur leur territoire de vie est beaucoup plus forte pour les habitants des QPV (7 habitants de QPV sur 10).

Nous devons avoir une action déterminée pour construire une véritable transformation urbaine au service de l'humain

Pour Olivier Klein, président de l’ANRU : Avec l’ANRU et ses partenaires, nous voulons être au rendez-vous de la promesse républicaine pour ses territoires et leurs habitants. Constater à nouveau à travers cette étude leur attachement profond à leur quartier est source de motivation à faire toujours plus pour leur présent et leur avenir.
Pour Nadia Hai, ministre déléguée à la Ville : Quand nous savons que 8 habitants sur 10 aiment leur commune et 7 habitants sur 10 appellent à plus de mixité sociale, nous devons avoir une action déterminée pour construire une véritable transformation urbaine au service de l’humain. C’est tout l’enjeu de la politique de la ville que je mène avec un regard particulier porté sur l’attractivité de nos quartiers et la réussite de chacun.

Les Journées d’échanges du renouvellement urbain se poursuivent ce jeudi et vendredi matin en direct et en replay sur notre plateforme dédiée.  Vous pouvez vous inscrire durant toute la durée de l'évènement.

Consultez le rapport complet