Accueil Actualités NPNRU Politique de… . .

Politique de la Ville

Mobilisation nationale pour les habitants des quartiers

Le Gouvernement, sous l’impulsion du Président de la République, conduit une politique de cohésion territoriale qui s’appuie sur une approche nouvelle du rôle de l’État et implique tous les acteurs et parties prenantes. C’est dans ce sens qu’une communication sur la politique des territoires, notamment les plus fragiles, qu’ils soient ruraux ou urbains, a été présentée le 18 juillet par Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, et Julien Denormandie, secrétaire d’État. Cette politique d’équité territoriale s’articule autour de cinq axes principaux concentrant une quarantaine d’actions en faveur des habitants des quartiers afin de garantir les mêmes droits à tous.  

Communication de Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, et Julien Denormandie, secrétaire d’État, sur la politique des territoire...

Communication de Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, et Julien Denormandie, secrétaire d’État, sur la politique des territoires, le 18 juillet 2018.

Une panoplie d’actions, au plus près des territoires et des habitants

Face au constat d’une fracture territoriale qui ne parvient pas à se combler, le Gouvernement a décidé de renforcer la mobilisation nationale en faveur des habitants des quartiers et des territoires périphériques, et notamment dans les quartiers prioritaires de la politique de la Ville. Depuis le discours du Président de la République à Roubaix-Tourcoing le 14 novembre 2017, jusqu’à l’installation du Conseil présidentiel des villes autour de 750 acteurs réunis à l’Elysée le 22 mai 2018, et la remise du rapport de Jean-Louis Borloo en avril, six mois ont été mis à profit pour mener la phase de concertation. Le temps de l’action est venu : une nouvelle méthode pour une mobilisation nationale est engagée.

Comme l’indique le Gouvernement « de façon opérationnelle, l’ensemble des mesures seront regroupées en 5 axes, 5 grands programmes répondant aux demandes premières des habitants : sécurité et prévention de la délinquance ; éducation et petite enfance ; emploi et insertion professionnelle ; logement et cadre de vie ; renforcement du lien social.  »

L’ensemble de ces actions doit répondre à trois objectifs principaux. En premier lieu, une politique d’équité territoriale afin que les mêmes chances de réussite soient données à chacun, quel que soit le territoire où il vit, en particulier dans les quartiers prioritaires, outre-mer et dans les territoires ruraux enclavés. Ensuite, redynamiser les pôles intermédiaires et notamment les villes dites « moyennes », qui remplissent un rôle essentiel de structuration des territoires, à travers le programme « Action Cœur de Ville ». Enfin, donner accès aux services essentiels, en particulier le numérique, l’ingénierie et les services au public, les services de l’Etat se positionnant en fonction d’appui et de facilitateurs des projets portés par les acteurs locaux.

La mobilisation nationale est lancée

Lors de son déplacement à Marseille le 13 juillet Jacques Mézard lance le programme « Territoires en action » ; le 16 juillet à Paris, le Premier ministre signe le Pacte de Dijon, en faveur d’une action renforcée et concertée des intercommunalités en lien étroit avec l’Etat en matière de développement économique et d’emploi, d’habitat et de renouvellement urbain, de mobilité́, d’éducation, de santé, de sécurité́ et de justice.

La mobilisation est lancée. Une quarantaine d’actions concrètes, précises est identifiée, au plus près d’une démarche pragmatique.

Concernant l’amélioration du cadre de vie, l’aménagement urbain et les conditions de logement, l’accélération du calendrier permettant de lancer les projets de renouvellement urbain est actée ; le déploiement de la mise en œuvre opérationnelle sur le terrain est d’ores et déjà engagée, avec la validation d’un maximum de projets et l’anticipation les opérations les plus marquantes permettant de transformer les quartiers prioritaires au plus vite. Le renforcement du NPNRU, porté à 10 milliards d’euros de financements ANRU, s’inscrit dans cette mobilisation nationale. Les outils pour le traitement des copropriétés dégradées sont également renforcés. Le démarrage du programme Action Cœur de Ville et la rapidité de son déploiement contribuent à la transformation des territoires laissés à l’abandon, en confortant le maillage des villes intermédiaires et la cohésion territoriale ; l’objectif visé est de finaliser les conventions pour chacune des 222 villes et intercommunalités retenues d’ici la fin du mois de septembre 2018.

Ce changement de méthode s’appuie sur une logique : celle de la priorité donnée aux acteurs locaux rassemblés en mode projet à travers des pactes d’engagement.

Source : Communication –Elysée.

05/09/2018

Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain

Programme National pour la Rénovation Urbaine

Investissements d’avenir

L’ANRU opérateur de 6 programmes en faveur de la jeunesse et de la ville et des territoires durables.

lire la suite

Quartiers Anciens

Programme National de Requalification des Quartiers Anciens Dégradés (PNRQAD)

lire la suite

Partenaires

Ministère de la Cohésion des territoires
Mobilisation nationale pour les habitants des quartiers
lire la suite

Publications

  • Renouvellement le Mag - Le magazine participatif du renouvellement urbain n°10 juin-juillet 2018 télécharger
  • Renouvellement le mag - Le magazine participatif du renouvellement urbain hors série décembre 2017 télécharger
  • Renouvellement le mag - Le magazine participatif du renouvellement urbain n° 9 novembre-décembre 2017 télécharger
  • Innover dans les quartiers en rénovation urbaine télécharger
23

Agenda des évènements

- Septembre 2018 -
Lun Mar Merc Jeu Ven Sam Dim
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30